Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Schraga Zarfin (1899-1975), Peinture, mon pays 2021 à Paris - Expositions / Foxoo
Local-events / Vos évènements relayés sur Twitter GUIDE   SUIVRE
Ma ville   Mes évènements   Annoncer un évènement
Source : #27928 Publié le 20/02/21 | Vues : 104

Schraga Zarfin (1899-1975), Peinture, mon pays 2021 à Paris / Expositions

Evènement passé.


Deux rives pour un fleuve unique, celui de l'Art Vivant. Fondée en 2009 par Mathyeu Le Bal, la galerie Les Montparnos, implantée au coeur du quartier du Montparnasse, est spécialisée en premier lieu dans la peinture de l'École de Paris des années 20 et la redécouverte des « grands oubliés » du Montparnasse de l'entre-deux-guerres. En second lieu, elle défend une sélection de peintres d'aujourd'hui, reconnus par leurs pairs, qui s'inscrivent dans une continuité de l'histoire et osent l’inconnu. Constituée d'une équipe de peintres professionnels réunis autour d'un projet commun, celui d’un art libre, fort, profondément personnel mais qui en toute fin parle à chacun.

Du 27 mars au 1er mai 2021 à Paris (75).

Exposition rétrospéctive d'une quarantaine d'oeuvres d'un peintre du Montparnasse des années 20.
Faïbich-Schraga Zarfin, dit Sam, est né à Smilovitchi en Biélorussie, tout près de Minsk, dans la même ville que Chaïm Soutine, son aîné de six ans. Il étudie à l'école des Beaux-Arts de Vilnius tout comme le trio, ses amis : Soutine, Kikoïne et Krémègne. D'origine juive, il émigre en Palestine en 1914, puis part pour Berlin où il rencontre les peintres expressionnistes allemands. Il sera influencé par le peintre Max Liebermann. Il arrive à Paris en 1924 et retrouve à Montparnasse son ami d'enfance Soutine. Il restera à Paris jusqu'en 1940.

Son oeuvre est merveilleuse de sensibilité, personnelle ; elle ne ressemble à aucune autre. Un paysage d'un onirisme incomparable dans le cercle des peintres de l'Ecole de Paris. Sa peinture se situe entre l'expressionnisme allemand et la poésie, tout en délicatesse et mystère, de Séraphine de Senlis. Une matière forte, faite de glacis d'huile, déposée à fleur de toile. Une technique pensée et soignée. On y voit des intérieurs d'églises, des nefs de cathédrales d'où émanent par la lumière des vitraux des âmes de couleurs. Un nouveau grand nom remis en lumière sur les murs des Montparnos.



Débute à 14H30
5 rue Stanislas


Commenter

En savoir plus
Partager :
Facebook
Commentez Schraga Zarfin (1899-1975), Peinture, mon pays
Pour poster un tweet, cliquez sur l'oiseau. Gardez le lien vers la page foxoo.
Pour commenter ou répondre, cliquez sur la zone date-heure du tweet.